Direction artistique

Benoît Willmann

Depuis 2001 la direction artistique de La Sinfonietta de Genève est assurée par Benoît Willmann.

Né à Paris, Benoît Willmann, clarinettiste à l’Orchestre de la Suisse Romande, obtient en 2003, parallèlement à son activité d’instrumentiste,  un diplôme de direction d’orchestre à la Haute Ecole de Musique de Genève. En 2001, il se voit confier la direction artistique de l’orchestre la Sinfonietta de Genève, avec lequel il développe jusqu’à aujourd’hui un grand nombre d’activités à travers une quinzaine de concerts par an et des tournées en Europe.

Très apprécié pour sa rigueur et sa finesse dans le travail, il prépare pour Stephan Asbury les orchestres réunis des conservatoires de Genève, Zurich et Winterthur pour Le Sacre du printemps d’Igor Stravinski, vers une symphonie fleuve IV de Wolfgang Rihm et la Turangalîla-Symphonie d’Olivier Messiaen. Il va alors collaborer avec de nombreux chefs tel que Fabio Luisi, Armin Jordan, klaus Weise, Jurjen Hempe, en effectuant pour eux un travail de préparation ou de partielles. En 2005, il débute dans le répertoire lyrique, avec l’Orchestre du Rhône pour l’opéra de Rossini L’Inganno Felice avec dans le rôle d’Isabella, Sonya Yoncheva. En septembre de la même année, il dirige la création du spectacle du Quintette du Rhône, Gaillouf, à l’Usine de Fully, pour quintette de cuivres, quintette à cordes et deux chanteurs.

Avec le souci de rester au cœur de la création musicale, Benoît Willmann dirige, jusqu’à aujourd’hui, l’Orchestre de la Haute Ecole de Musique de Genève (HEM) pour les travaux d’orchestrations, de compositions (classe de Michael Jarrel).

Dans le cadre des cérémonies à la mémoire du chef d’orchestre Armin Jordan, en 2007 et 2008 au Grand Théâtre de Genève, il est demandé par ses collègues de l’OSR pour diriger Siegfried Idyll de Wagner, les Métamorphoses de Richard Strauss et l’Octuor de Stravinski. En 2008, il crée avec le Violoncelliste François Guye, la Camerata Armin Jordan, composée essentiellement de membres de l’OSR et de quelques brillants étudiants ; ensemble dont il assure la direction musicale.

Benoit Willmann a dirigé l’Orchestre symphonique de Bienne, l’orchestre du Rhône, la Camerata du Leman,  l’orchestre de l’Opéra du Caire, l’Orquestra sinfônica da Bahia avec lequel il inaugure l’année de la France au Brésil, la Fanfare du Loup, le Cairo Symphony Orchestra, l’ensemble Contrechamps et a collaboré plusieurs années, invité par Ricardo Castro,  avec le Youth Orchestra Of Bahia.

Aussi à l’aise pour accompagner des danseurs (le Studio Flay Ballet de Genève), des chœurs (Horizon, Opérami, ensemble vocal Orphée) que le comédien Alain Carré, il a aussi crée de nombreuses œuvres de jeunes compositeurs et a développé avec la Sinfonietta de Genève un système de bourse d’études pour des étudiants talentueux.

Il a participé à de nombreux festivals tel que le Festival Archipel, le festival de Piano de Genève, le Festival Internazional de Perugia, en Italie  ou encore, avec la Camerata Armin Jordan, le Festival St Prex où il dirige le concert d’ouverture de la nouvelle scène Luna avec en soliste le violoncelliste Gautier Capuçon

En 2014, il a dirigé, la première Suisse de Dom Sebastien Roi du Portugal de Donizetti. Parmi ces projets, il dirigera, en 2015, l’ensemble Contrechamps dans l’Histoire du Soldat de Stravinsky mise en scène par Omar Porras au Théatre Am Stram Gram, Don Pasquale de Donizetti avec la compagnie Operami et dans le cadre du Festival « Nuit du Château de Salses », en 2017, Carmen de Bizet